Focus sur le Plan Bâtiment Durable

« A vos marques, prêts … »


Sans que tous les observateurs ne l’aient forcément perçu, 2013 aura été une année dynamique pour le Plan Bâtiment Durable, celle de succès indéniables qui caractérisent la construction comme la rénovation :

- du côté du neuf, la généralisation en début d’année de la règlementation thermique 2012 marque définitivement la construction : bâtiments trois fois mieux isolés, matériaux et équipements performants, surtout des métiers du bâtiment qui jouent collectif pour relever ce défi à coût maîtrisé. Et déjà, l’étape 2020 se profile, qui mettra l’accent sur le confort des occupants, renforcera la performance environnementale et la sobriété en carbone et organisera une production mutualisée d’énergie à hauteur de la consommation des bâtiments. C’est bien une véritable révolution industrielle qui est à l’œuvre dans le champ immobilier.

- du côté du parc existant, si l’action de rénovation énergétique ne s’est pas encore relancée à grande échelle, que de progrès accomplis ! D’abord, l’extraordinaire appropriation territoriale du sujet : départements et intercommunalités se sont saisis à bras-le-corps du programme « habiter mieux » de lutte contre la précarité énergétique, et l’action tourne désormais à plein : 300 ménages sont chaque jour sortis de cette précarité. Beaucoup de communes ont aussi mis en place guichets ou plates-formes permettant d’accompagner les ménages dans leur décision de rénover leur logement. Et les régions ne sont pas en reste : développant des actions d’efficacité énergétique, notamment sur les lycées, elles sont près de dix à avoir installé des plans bâtiment durable régionaux qui relaient à l’échelon local le dynamisme donné au plan national. Et par la mise en place du plan de rénovation énergétique de l’habitat, l’Etat a fixé un cadre essentiel et donné l’impulsion nécessaire pour amplifier l’action.


2013 aura aussi permis à la filière du bâtiment de marquer sa maturité : regain de formation pour les entreprises, dans la perspective à mi-2014 de l’éco-conditionnalité des aides ; renforcement de la synergie entre les clusters qui ont tenu après l’été leurs secondes universités d’été ; développement du réseau reliant les dix plates-formes bâtiment-énergie.


En somme, le temps de l’action est engagé : les hommes et les femmes du Plan Bâtiment Durable, comme les territoires où l’action se déploie, sont à pied d’œuvre pour faire réussir le plan présidentiel de rénovation énergétique de cinq cent mille logements par an.

Le top départ est attendu en ce début d’année 2014, une fois ajustés et stabilisés les aides et les outils adéquats. L’enjeu est majeur : il en va à la fois de la reprise d’activité du secteur du bâtiment, de la maîtrise du pouvoir d’achat des ménages et, au-delà, du retour de la croissance.

Philippe Pelletier,
Avocat,
Président du Plan Bâtiment Durable


Téléchargez le Rapport d’activité 2014